Facebook Twitter partagez sur Google + partagez sur Linkedin partagez sur Viadeo Email

Accueil/Actualités/Quand les PME du Transport Routier innovent pour la planète

11/04/2017 | Ambition PME, Innovation

Quand les PME du Transport Routier innovent pour la planète

Innover, est-ce possible pour une entreprise qui opère dans un secteur peu technologique, un secteur dit « traditionnel » ou pour une entreprise qui se considère avant tout comme une spécialiste des process ? Nous vous donnons ici quelques clés ainsi que le témoignage de MEGEVAND FRERES, une entreprise de transport que rien, a priori, ne destinait à innover.

Malgré l’idée souvent répandue (oui, oui, nous l’entendons tous les jours chez les dirigeants et leurs équipes) et parfois entretenue par l’environnement, l’innovation n’est pas réservée à une élite. Toute entreprise a un potentiel d’innovation, qu’elle en soit consciente ou non, qu’elle l’exploite ou ne l’exploite pas. Souvent l’innovation, parce qu’elle peut prendre des formes très variées, se cache là où l’on ne pense pas là trouver. Ceci en fait sa force et sa complexité.

Chaque entreprise peut innover à la hauteur de ses moyens. L’innovation est à la portée de tous dès lors que l’entreprise se donne un objectif, une vision. Certes, le chemin n’est pas un long fleuve tranquille, la route de l’innovation est parsemée d’embuches. Il est toutefois possible d’anticiper une bonne partie des embuches ou du moins de se préparer à les rencontrer. C’est l’un des objectifs du Management de l’Innovation.

L’une des principales difficultés rencontrées dans les entreprises est la valorisation de l’innovation. L’objectif est de faire en sorte qu’elle crée la valeur pour laquelle elle a été initiée. Pour s’assurer de la création de valeur réelle, l’entreprise doit se poser diverses questions et ce, dès les étapes amont du processus d’innovation : Quelle(s) est/sont la/les cible(s) de l’innovation ? Quel est le positionnement de l’offre ? Comment communiquer de façon pertinente auprès de la/les cible(s). Ces étapes, qui correspondent à la mise en place d’une démarche de marketing de l’innovation, sont souvent sous-estimées, voire oubliées, mais elles sont essentielles.

 

Le retour d’expérience de l’entreprise MEGEVAND FRERES permet d’illustrer le fait l’innovation est possible là on ne l’attend pas et qu’elle est complexe. Ce témoignage montre également que bien valorisée, l’innovation apporte des résultats :

Le 22 février dernier, Megevand Frères (74) était récompensé avec SOTRADEL Transport (69) lors des premiers Trophées Objectif CO2 (ADEME/ AFT), pour l’action la plus innovante en matière de solutions de transport éco-responsable. Retour sur cette aventure du projet Equilibre démarrée en 2011 à l’initiative de 4 PME de transport routier d’Auvergne-Rhône-Alpes avec Pascal MEGEVAND, co-pilote du projet Equilibre et co*gérant de Megevand Frères.

Pourquoi une PME du Transport routier décide un jour de s’engager dans un tel projet ?

Le point de départ est une réflexion de fond d’un groupe de PME sur l’avenir de notre métier dans un cadre concurrentiel de plus en plus fort et dégradé. Deux attitudes possibles : on rend les armes ou on change la donne en misant sur l’innovation versus « la baisse effrénée des coûts ». Ce qui nous a motivé et nous motive encore, est une forte volonté de continuer notre métier dans des conditions décentes pour nous et nos collaborateurs.

Face à une pression constante de nos clients sur le prix, la baisse des coûts était une de solution de facilité, intenable à terme. Il fallait trouver ensemble une solution plus intelligente, c’était cela l’innovation. Nous avons donc réfléchi aux causes des problèmes rencontrés. Le dénominateur commun est l’impact environnemental de notre activité : nous utilisons le domaine public, donc plus scruté que d’autres, le type d’énergie utilisée pèse sur nos coûts (en 2011, le coût de l’énergie a été supérieur au coût de notre masse salariale), etc.

La solution était donc le choix d’une autre énergie, pouvant répondre à nos nouvelles exigences : le Gaz Naturel Véhicule.

Dès le début du projet, nous avons sollicité l’ADEME grâce au Cluster Logistique Rhône-Alpes. Il a fallu 4 années de persévérance pour réunir la technologie, trouver les financements, mettre d’accord les experts sur la méthodologie à employer. La réactivité et l’adaptabilité en temps réel qui font partie de l’ADN de notre métier ont permis de relativiser les moments difficiles. Et il n’y a que des savoyards pour être aussi opiniâtres.

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur le projet ?

Le travail collaboratif a été une vraie innovation pour nous mais aussi le plus périlleux : il faut rester attentif à ce que chacun donne en fonction de ses moyens. Les entreprises du groupement restent concurrentes au quotidien mais la situation est telle qu’il fallait dépasser les individualités pour mettre en commun nos idées, nos réseaux, …. Il faut aussi admettre que chacun avance à son rythme : le moindre coup de main peut être énorme pour faire avancer le projet.

Partant d’une problématique métier, nous nous sommes donc ouverts sur un environnement plus large qui nous a permis de créer du lien avec d’autres secteurs (méthanisation par ex.) ou acteurs (collectivités territoriales en particulier) et nous a montré qu’il est possible d’avoir un dialogue même si nos enjeux sont différents.

Une illustration de ce dialogue est la station GNV de Saint Pierre en Faucigny. Ce projet a été conduit en marge du projet Equilibre avec pour objectif de changer le modèle existant (un acteur, public ou privé, investit dans 30 véhicules en une fois pour garantir les volumes au distributeur) qui reporte le risque sur les utilisateurs. Résultat : le marché ne s’est pas développé.

Ce qu’on appelle aujourd’hui le « modèle de Saint Pierre » est une approche innovante misant sur le collaboratif (partage des risques) et modifiant le modèle économique pour que distributeur, utilisateur, collectivité … soient gagnants. Ainsi, les entreprises ont pu tester l’offre GNV avec l’aide d’un Fonds de soutien de l’ADEME et GRDF (225 K€) pour les 1ers volontaires. Depuis, plusieurs projets ont émergé en France comme à Saint Etienne, Lyon (stations en cours de construction) et Grand Annecy (ouverture d’une station GNV courant 2018).

Côté impacts, comment Megevand Frères a intégré tout ce travail ?

Nous avons mené un vrai travail sur notre positionnement [notamment à travers le programme Innovation PME de la Région Auvergne Rhône-Alpes] afin qu’il soit radicalement différent, plus clair pour diffuser un message différenciant aux clients et à l’environnement de l’entreprise. Concrètement, nous ne vendons plus du transport mais une solution globale et aboutie transport/ logistique s’appuyant sur le transport propre.

Ce repositionnement fonctionne bien, nous avons réussi à valoriser notre innovation, mais c’est un travail de tous les jours.
Nous présentons maintenant une approche différente du métier, ce qui était le point de départ du projet Equilibre. Nous assumons notre métier mais nous sommes « sortis du bocal » par le haut. Aller voir ailleurs comment cela se passait nous a fait du bien et nous a notamment permis de prendre conscience de la valeur du métier de transporteur.

Et plus généralement, ce projet innovant aura quels impacts sur la profession ?

  • Le projet Equilibre a permis à la fois de :
    Confirmer des connaissances métier intuitives en donnant une preuve factuelle et scientifique par la modélisation de cette connaissance. Ainsi, l’analyse des 1ers résultats de l’expérimentation terrain a identifié les vrais facteurs d’influence sur la consommation et la performance.http://www.projetequilibre.fr/avant-premiere-sur-les-resultats-de-lexperimentation-equilibre
  • Corriger des idées fausses. Ainsi, la modélisation a fourni une grille de lecture claire et fiable de l’usage de notre outil principal de production, le camion. L’enjeu associé est énorme, notamment dans le cadre de l’objectif de réduction des émissions de Co2 en 2030 (-37% pour la France). Des actions contraignantes pour la profession seront mises en œuvre mais il faut qu’elles se basent sur les bonnes données. L’enjeu sera de convaincre la commission européenne que la bonne grille de lecture est celle du projet Equilibre car elle résulte d’une expérimentation à la fois scientifique et terrain. Elle exprime la « vraie vie » de notre activité.

Les retours d’expérience et les résultats du projet Equilibre permettront aussi de trouver des solutions locales, opérationnelles au problème de pollution récurrent. Nous serons plus efficaces si nous sommes ensemble, transporteurs, industriels, collectivités, Etat dans une démarche de concertation.

**********

Le projet Equilibre

Le projet Equilibre a été lancé en 2011 à l’initiative de 4 PME du transport routier de marchandises (Magnin, Megevand, Prabel et Sotradel), rejointes par 3 grands groupes (ENGIE, Jacky Perrenot et Transalliance) puis soutenues par l’État (ADEME, DREAL) et GRDF. Son enjeu est de permettre aux entreprises du transport routier de marchandises de retrouver compétitivité et leur rentabilité en misant sur l’innovation et le Développement Durable.
Il vise à évaluer la pertinence de la filière GNV (gaz naturel pour véhicules) pour le transport routier de marchandises à travers une méthode scientifique labellisé par le Pôle de compétitivité LUTB Transport & Mobility Systems en octobre 2014.
Plus d’infos : www.projetequilibre.fr

**********

Le programme Objectif CO2

Le Programme d’accompagnement Objectif CO2 (*) veut réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et améliorer l’efficacité énergétique du transport routier à travers 2 démarches volontaires :
– Une démarche de progrès basée sur la charte d’engagement volontaire « Objectif CO2 » et un plan d’actions défini par chaque entreprise. 1 325 entreprises ont signé la Charte (1⁄4 du parc de véhicules lourds français).
– Une démarche de performance basée sur le label Objectif CO2, attribué suite à un audit externe indépendant. 44 entreprises sont labellisées et d’ici fin 2017, les critères polluants atmosphériques, bruit et économie circulaire s’ajouteront à la grille.

(*) Porté par l’AFT (Association pour le développement de la formation professionnelle dans le transport), soutenu par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, l’ADEME, les organisations professionnelles (FNTR, FNTV, OTRE, TLF et UNOSTRA).
Plus d’infos : www.objectifco2.fr/

Contacts :
Marjorie WIART – Thésame
mw@thesame-innovation.com

Pascal MEGEVAND – MEGEVAND FRERES
pascal.megevand@megevand-freres.fr

Le programme Innovation PME d’Ambition PME, financé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le FEDER, vous accompagne dans le management de l’innovation pour réellement transformer l’innovation en valeur.

actualités

actualités

Commercial PME : Témoignage de Tmm groupe

09/06/2017|Ambition PME, Commercial/International

Passer le cap de l’hyper-croissance pour stabiliser les activités. « Tmm groupe a bénéficié d’un accompagnement de la CCI de l’Ardèche au travers du dispositif Commercial PME qu’un certain nombre de salariés et moi-même avons suivi. Il s’est révélé des plus pertinents durant l’année 2016 où notre entreprise était en pleine mutation : hyper-croissance des activités et […]  Lire la suite

Le Plan PME devient Ambition PME

07/06/2017|Ambition PME

Dispositif de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et piloté par l’agence Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, Ambition PME propose aux TPE et PME de toute la région un accompagnement adapté pour doper leur compétitivité et leur croissance. Un accompagnement sur mesure Ambition PME vous propose 19 programmes dans 8 domaines différents : Stratégie Finance Performance Numérique Commercial / International Innovation […]  Lire la suite

Témoignage : Santé et performance de l’entreprise chez Guichon Valves

01/06/2017|Ambition PME, Performance

Guichon Valves (CA 2015 :11M€, 80 salariés) assure intégralement la conception, la fabrication, le montage et les essais d’une gamme complète de robinetterie industrielle sur mesure, haute performance et à exigences élevées. Elle propose également un SAV, de nombreuses formations et des expertises conseil adaptées aux besoins de nos clients. Située à Chambéry, Guichon Valves […]  Lire la suite