Facebook Twitter partagez sur Google + partagez sur Linkedin partagez sur Viadeo Email

Accueil/Actualités/Fabrication additive : Témoignage de l’entreprise EAC

25/08/2017 | Ambition PME, Performance

Fabrication additive : Témoignage de l’entreprise EAC

Créée en 1992 dans la Drôme, EAC est spécialisée dans la fabrication et la conception d’ornements métalliques destinés à l’industrie du luxe (lingerie, maroquinerie, bijouterie, packaging…). Sa taille (24 salariés) ne l’a pas empêché d’être une entreprise reconnue et compte parmi ses clients Louis VUITTON et CHANEL par exemple.

En pleine croissance, EAC a souhaité explorer la voie de la fabrication additive et cela lui a plutôt réussi !

http://eacswimsource.com/

 

« 3 questions à Monsieur CHOUVET, directeur général d’EAC » :

 

1/ Le programme « premiers pas vers la fabrication additive » : pourquoi s’être engagé dans ce programme, et quels ont été les bénéfices ?

 

La quête de toujours proposer à nos clients des possibilités de créer des ornements métalliques originaux a toujours guidé le développement de la société EAC.

Nous intégrer de A à Z a toujours été l’objectif afin de garantir aux clients une traçabilité et une qualité tout au long du process de fabrication.

En 2015, le programme porté par l’agence Auvergne Rhône-Alpes Entreprises et subventionné par le Conseil Régional nous a permis d’être sensibilisé aux différents procédés de fabrication additive et à leurs potentialités. Un conseil personnalisé a orienté les solutions technologiques en fonction des besoins d’EAC :

Après avoir investi dans une imprimante numérique sur métal pouvant ouvrir des perspectives sur la personnalisation en quadri couleur de pièces métalliques (la tampographie du 21 -ème siècle !), puis découvert le moyen de métalliser le plastique des imprimantes 3D résine et donc d’échantillonner plus vite avec un aspect métallique réaliste, il était légitime de s’intéresser à la fabrication additive métal. C’est ce qui a motivé mon inscription au programme.

2/ La suite du programme, côté « industrialisation » : pourriez-vous nous parler de l’AMI (Appel à Manifestions d’Intérêt) Ambition Industrie du Futur « Fabrication additive » lancé par Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises ?

 

 

Avoir été le lauréat « innovations en fabrication additive » au salon de l’industrie 2017 nous a conforté dans nos choix et la stratégie que nous souhaitions développer pour continuer d’offrir à nos clients la possibilité de développer les pièces métalliques les plus innovantes mais aussi la possibilité d’échantillonner et de produire ces pièces de façon industrielle, il nous a semblé opportun de renforcer nos connaissances en nous rapprochant du CETIM qui offrait l’avantage de nous permettre de découvrir la technologie 3D Métal (Jet Metal Binder) la plus à même de se rapprocher des attentes de nos clients du monde du luxe. Nos clients recherchent l’originalité et l’esthétique, ce que les imprimantes 3D métal actuelles ne permettent pas. En explorant, avec le CETIM, la possibilité de faire évoluer ce constat dans le sens voulu par nos clients, nous pouvons continuer de jouer notre rôle d’agitateurs de solutions nouvelles et technologiques et de marier le savoir-faire traditionnel ancestrale (polissage, traitement de surfaces métaux précieux, collage de strass, émaillage…) avec la technologie du futur. Cet AMI subventionné par le Conseil Régional a un vrai rôle d’accélérateur dans l’étude de faisabilité et la réalisation de pièces pré-industrielles, servant de réels démonstrateurs pour les clients !

 

3/ La suite du programme, côté « humain » ?

EAC vient d’embaucher un étudiant ayant une licence Maquettiste numérique de l’université d’Angoulême, profil intéressant pour le design d’objets.

A travers cette embauche, nous offrons la possibilité à l’étudiant de faire le lien entre son apprentissage théorique et la réalité du terrain.

La communication entre le savoir-faire technologique nécessaire dans le monde du 3D et du virtuel et la rigueur et la précision que demande le monde industriel, doit obligatoirement passer par une écoute et un échange permanent entre le personnel de production et le BE 3D. Nous sommes en train de créer un nouveau métier qui est celui de penser 3D avec  l’adaptation aux techniques « normale et ancestrales de production.

 

En savoir plus sur le programme « Premiers pas vers la Fabrication Additive ».

 

actualités

actualités

CD2PRO : Entreprise MIL’S témoigne

01/02/2018|Ambition PME, Environnement

  Raison sociale : MIL’S Président : Pierre THEVENIN Activité : Fabrication pompes et autres compresseurs Localisation : Genas – Rhône       Dans le cadre du programme « Compétitivité Durable – Produit Process » mis en place par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la petite entreprise de rhônalpine a passé son produit phare au crible de l’écoconception.   […]  Lire la suite

CD2PRO : Entreprise Dense Fluid Degreasing témoigne

01/02/2018|Ambition PME, Environnement

  Raison sociale : DENSE FLUID DEGREASING, DFD S.A. Président : Dominique ROSSIGNOL Activité : Construction de machines de nettoyage au CO2 supercritique Localisation : Le Bourget du Lac (73) Effectif : 7 personnes C.A. : 162 k€ en 2016 (5 M€ prévus en 2020)       La jeune entreprise Dense Fluid Degreasing  a mis au point un procédé inédit […]  Lire la suite

Numérique PME : Témoignage OMELCOM

31/01/2018|Ambition PME, Numérique

Nom : OMELCOM Président : Christophe REVOT Activité : Équipements d’infrastructures « Voix-Données-Images »,  de réseaux multimédia, de matériels de raccordement et de câble pour les industries des télécommunications. CA : 4 M€ Effectif : 23 Département : Château Gaillard – Ain   Cyril CHIARO, responsable Qualité, RSE et Si témoigne de l’accompagnement que l’entreprise a bénéficié dans le cadre de […]  Lire la suite